« Respirez c’est l’été ». Un imprimé qui en dit long sur la force du papier.

L’imprimé publicitaire demeure le media qui capte le mieux l’attention, puisque 50% d’entre eux sont lus avec attention, selon Mediapost. Pimkie a certainement retenu la leçon en l’expérimentant lors de nombreuses campagnes. Fidèle au media postal, Pimkie adresse à ses clients un nouveau message papier pour générer du trafic dans son réseau, à l’occasion de Ventes privées. Zoom sur une carte postale estivale.

A la veille de l’été, Pimkie renouvelle l’expérience de la promotion postale – après avoir adressé notamment un livret 12 pages à ses clients plus tôt dans le printemps. Cette fois, le courrier adressé se présente sous la forme d’une carte postale format A5 pour communiquer sur les ventes privées du mois de juin avec une réduction de 40% pour ses clients. Le message incite ses clients à se rendre en boutique avec ce document, ou sur leur site avec un code de réduction dédié. Cette action de postcard marketing est intégrée dans la stratégie multi-canal de l’enseigne, qui laisse le consommateur libre de profiter de la remise où il l’entend. Pimkie reprend efficacement les codes du postcard marketing avec un message très lisible, une incitation à l’action (call-to-action) claire et une date de fin précisée pour l’opération.

Le texte minimaliste affiché, avec l’expression « ventes privées », garantit effectivement la lisibilité du message.
Le call to action est mis en avant avec la réduction qui prend une place majeure sur le verso du message.
Enfin la date limite, imprimé discrètement rappelle qu’il s’agit d’une opération promotionnelle limitée dans le temps.
La mention « sur présentation de votre carte de fidélité » confirme que le message ne s’adresse qu’aux clients fidèles (en tout cas porteurs de la carte de fidélité) connaisseurs de l’enseigne. Elle garantit un fort taux de lecture potentiel au message.

 

Cependant l’enseigne ne propose aucun personnalisation du message.
L’adresse de la boutique la plus proche n’est pas précisée. Dans ce cas l’information n’est pas utile, puisque l’enseigne s’adresse à ses clients fidèles.
Aucun code de réduction individualisée n’apparait. Cette information n’est pas indispensable, dans la mesure où le code publié permet déjà de mesurer le niveau de conversion de l’opération.

Pimkie ne propose pas une url dédiée pour se rendre sur le site, permettant de mesurer précisément le transfert des lecteurs du message vers le web. L’impression d’une url unique pour chaque destinataire est surtout pertinente pour une activité BtoB, pour lequel chaque lead compte beaucoup, et peut être rappelé par un commercial.

Dans le cas d’un message BtoC, l’édition d’une url unique (et simple) pour l’opération permet de donner une mesure précise du nombre de connections suite au message papier.

Prendre en compte le courrier, un media à considérer pour parler à ses clients fidèles dans une stratégie de communication cross-canal, génère des résultats concrets de visite en boutique et en ligne.
Ces résultats peuvent être mesurés grâce au code apporté en boutique ou utilisé sur le site.
A l’avenir, Pimkie pourra s’intéresser au nombre de visiteurs sur le site qui repartent sans avoir acheté, suite à la réception d’un courrier postal.

La régularité des opérations publicitaires postales menées par Pimkie, est un bon signal pour vous donner confiance dans le lancement d’une opération postcard marketing.
Ajouter un suivi fin des résultats pour renforcer le niveau de mesure de l’imprimé publicitaire est recommandé. Bien entendu !

 

 

 

Leave A Reply